A- A A+

RECHERCHE

N° 30. 1953 (5e série, n° 15), 18 p. Épuisé.     Lien Gallica

POUVEREAU(H.)  Commémoration du 4e centenaire de la mort de Rabelais, 28 juin 1953, p. 229. 
POUVEREAU (H.)  Miettes d’histoire locale : plan d’une portion de Joinville (1778) et plan de lotissement de Saint-Maur (vers 1860), p. 229-231.
CAILLEUX (A. )  Les Fallonnières lieu-dit de Saint-Maur, p. 231.
POUVEREAU (H.)  Avec la Société Française d’Archéologie : excursion aux églises de Bagneux, Arcueil, Vitry, Chennevières et au château d’Ormesson, p. 232.
ARÈNES (J.)  À propos du « drain de Saint-Maur », p. 233-234.
BOUSQUIÉ (G.)  Histoire de Joinville-le-Pont (XV) : la vie d’une léproserie au XIIIe s. (I), p. 235-237.
POUVEREAU (H.)  Un drame d’amour au XVIIIe siècle à Créteil, p. 238-241.
GOULARD (R.)  Le supplice du chevalier de La Barre (1766) d’ap. des documents inédits, p. 242-244.
(Le bureau) Échos de Saint-Maur... et d’ailleurs, 3e page de couverture.

Histoire et patrimoine sont nos souvenirs, nos racines, les bases de notre mémoire. Ils sont des constituants fondamentaux de notre culture. Les témoins locaux en sont fragiles et fugaces.

Notre association est de celles qui cherchent à les sauvegarder, à en garder des traces, mais aussi à les faire connaître et à transmettre le flambeau à ceux qui pensent que perdre un peu d’histoire ou de patrimoine est une perte culturelle pour tous.

Saint-Maur-des-Fossés est de ces terroirs originaux riches d’histoire, dont le patrimoine n’a guère été épargné, après mille ans de vie monastique, le château d’un grand prince, ses histoires villageoises, puis la naissance d’une grande ville.

Vous pouvez tous nous aider à en rassembler et divulguer les témoignages. Rejoignez-nous


VSM Maison Guden