A- A A+

RECHERCHE

No 63-64, 1991-92, 64 p. : 9 €     Lien Gallica

couv63 c620b 71488 JAVAULT (B.)     Éditorial, p. 1-2. 
GACHE (M.-L.)     Le chapitre et les chanoines de Saint-Maur-des-Fossés au XVIe s. Deuxième partie : la vie capitulaire, p. 3-23.
GILLON (P.) et SAOUTER (G.).     Les chanoines de Saint-Maur et la Normandie : le cas de Jean-Antoine Levavasseur (1738-1747), p. 24-29.
SARROT (D.), GILLON (P.) et JANKOVIC (R.).     La verrière de Notre-Dame des Miracles à Saint-Nicolas de Saint-Maur-des-Fossés (1883), p. 30-49.
SAOUTER (G.)     Le Docteur Léon Piettre, maire de Saint-Maur (1876-1888), président du Conseil général de la Seine (1899), sénateur (1900-1909), p. 50-52.
SAOUTER (G.)     Le 1er mai 1895 à Saint-Maur, p. 53-55.
AUBRUN (M.-M.)     Dunoyer de Ségonzac à Saint-Maur avec 12 eaux-fortes et une aquarelle, p. 56-59.
GILLON (P.)     Quels lecteurs pour quel bulletin ? Résultats de l’enquête d’octobre 1991, p. 60-62. Échos et nouvelles (honneurs, publications, patrimoine), p. 63-64.

Histoire et patrimoine sont nos souvenirs, nos racines, les bases de notre mémoire. Ils sont des constituants fondamentaux de notre culture. Les témoins locaux en sont fragiles et fugaces.

Notre association est de celles qui cherchent à les sauvegarder, à en garder des traces, mais aussi à les faire connaître et à transmettre le flambeau à ceux qui pensent que perdre un peu d’histoire ou de patrimoine est une perte culturelle pour tous.

Saint-Maur-des-Fossés est de ces terroirs originaux riches d’histoire, dont le patrimoine n’a guère été épargné, après mille ans de vie monastique, le château d’un grand prince, ses histoires villageoises, puis la naissance d’une grande ville.

Vous pouvez tous nous aider à en rassembler et divulguer les témoignages. Rejoignez-nous


VSM Maison Guden